Ça y est c’est décidé, vous vous mettez à l’accordéon ! Depuis le temps que vous en rêviez !

Première étape : acquérir un instrument !
Vous commencez à regarder sur internet pour avoir quelques infos sur les marques, les prix et rapidement vous êtes perdu : Vous vous rendez compte qu’il existe plusieurs types d’accordéons, certains dits diatoniques, d’autres dits chromatiques à basses standards ou à basses chromatiques, à touches boutons ou à touches piano… Et comme si cela ne suffisait pas , chaque type d’instruments possède différents modèles avec plus ou moins de rangées, de voix, de registres… Au final, vous n’y comprenez pas grand chose et vous vous demandez lequel vous conviendrait le mieux pour débuter !

Dans un premier temps, si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à lire mon article Chromatique ou diatonique : quel accordéon choisir quand on débute ?

Ensuite, si votre choix se porte sur l’accordéon chromatique, cet article devrait vous aider à y voir plus clair.

L’accordéon : une famille d’instruments

L’accordéon fait partie d’une famille d’instruments à claviers et à soufflet utilisant le même principe sonore. On peut classer les différents accordéons en deux catégories : les diatoniques et les chromatiques. Chaque catégorie comporte également plusieurs types d’instruments.

Tous les accordéons sont munis de 2 claviers et d’un soufflet.

Le clavier droit, appelé « clavier chant » (ou « clavier main droite »), est généralement utilisé pour jouer une mélodie.

Le clavier gauche, appelé « clavier d’accompagnement » (ou « clavier main gauche »), est généralement utilisé pour « accompagner » la mélodie jouée sur le clavier chant.

Le soufflet permet, lui, de faire circuler un courant d’air entre l’intérieur et l’extérieur de l’instrument. L’accordéon a besoin de cet apport d’air pour fonctionner ; c’est pourquoi il fait partie de la famille des instruments à vent.

Pour produire un son, il faut à la fois enfoncer une touche de clavier et mettre le soufflet en mouvement.

Chaque touche est reliée à une soupape qui bloque ou libère la circulation de l’air amené par le soufflet. Lorsque l’on enfonce une touche, la soupape correspondante se lève et, sous l’action du soufflet, laisse passer l’air qui se dirige alors vers une ou plusieurs lames en métal, les anches, et les fait vibrer, ce qui produit un son.

© Illustration François Bouët

Particularités de l’accordéon chromatique

Un instrument unisonore

Derrière chaque soupape il y a deux anches. L’une vibre lorsque l’air entre dans l’instrument à l’ouverture du soufflet et l’autre, lorsqu’il en sort à la fermeture du soufflet. Sur un accordéon chromatique, ces deux anches sont identiques ; chaque touche produit donc le même son quelque soit le sens du soufflet. L’accordéon est alors dit « unisonore ». L’accordéon diatonique possède, lui, un système bisonore.

À lire, l’article Chromatique ou diatonique : quel accordéon choisir quand on débute ? Pour en savoir plus sur la différence entre un accordéon diatonique et un accordéon chromatique.

Vous avez dit « chromatique » ?

Si l’accordéon chromatique est ainsi nommé, c’est qu’il peut jouer les 12 notes de la gamme chromatique, c’est-à-dire, toutes les notes naturelles (do, , mi, fa, sol, la, si), ainsi que les notes intermédiaires avec dièses et bémols.

Les différents types d’accordéons chromatiques

Deux types d’accordéons chromatiques se distinguent par leur clavier d’accompagnement : l’accordéon à basses standards et l’accordéon à basses chromatiques.

L’accordéon chromatique à basses standards

L’accordéon chromatique à basses standards est aussi appelé accordéon chromatique à basses composées. Son clavier d’accompagnement se compose de 5 rangées de boutons (parfois 6 ou 7) organisées en 2 parties : les basses et les accords.

Les basses occupent les 2 ou 3 premières rangées les plus proches du soufflet. Elles correspondent aux notes les plus graves du clavier d’accompagnement. Chaque bouton produit une seule note. Les basses s’étendent sur une seule octave, soit 12 notes.

Les accords sont, eux, disposés sur les 3 ou 4 rangées suivantes. Chaque bouton produit 3 notes différentes simultanément formant différents types d’accords (majeurs, mineurs, de septième de dominante et de septième diminuée), organisés par rangée.

L’accordéon chromatique à basses standards est le modèle le plus utilisé en France.

Les accordéons à basses chromatiques

Sur un accordéon à basses chromatiques, le clavier d’accompagnement devient mélodique. Organisé comme le clavier chant à boutons, il est alors possible d’y jouer l’ensemble des notes de la gamme chromatique, sur plusieurs octaves.

Les voix et les registres

Les accordéons possèdent plusieurs voix et registres dont le nombre varie selon les modèles. Il est donc important de comprendre à quoi cela correspond pour choisir son accordéon.

Une voix correspond à une série d’anches associée à l’ensemble des touches du clavier. Le clavier chant de l’accordéon possède généralement entre 1 et 5 voix, c’est-à-dire entre 1 et 5 séries d’anches classées selon leur hauteur, allant des graves aux aigües. En appuyant sur une touche, on peut alors faire entrer en vibration 1 à 5 anches en même temps, chaque anche produisant la même note mais à une hauteur différente.

Pour obtenir des sonorités différentes, on utilise les différentes voix disponibles, séparément ou en les combinant. Ces différentes combinaisons s’appellent des registres. Afin de sélectionner les voix que l’on souhaite utiliser, un système mécanique permet d’empêcher certaines anches d’entrer en vibration. Les choix de registres s’effectuent par des « commandes de registres » situées le long des claviers, derrière le clavier droit ou sur le dessus de la caisse droite, actionnables par le menton.

Quel accordéon chromatique choisir quand on débute ?

À basses standards ou à basses chromatiques, l’accordéon chromatique compte plusieurs modèles. Ils se différencient par leur nombre de rangées de touches, de basses, ou encore de voix et de registres. Si tout ce vocabulaire vous était encore inconnu en début d’article, certainement qu’à cette étape, vous y voyez un peu plus clair. Enfin… j’espère, parce que le moment est venu de choisir votre instrument !

Basses standards ou basses chromatiques ?

Le choix d’un accordéon chromatique à basses standards ou à basses chromatiques dépend essentiellement du répertoire que vous souhaitez jouer.

Le répertoire de l’accordéon à basses chromatiques est principalement constitué de transcriptions d’œuvres classiques auxquelles s’ajoutent des œuvres originales dédiées à cet instrument.

L’accordéon à basses standards permet d’aborder un large répertoire grâce à la présence d’accords pré-construits sur son clavier d’accompagnement. Ceux-ci permettent en effet d’accompagner n’importe quelle mélodie jouée sur le clavier chant. On retrouve notamment l’accordéon à basses standards dans le répertoire des musiques traditionnelles, actuelles et dans le jazz.

À noter que certains modèles possèdent un mécanisme permettant de passer d’un système de basses à l’autre. Ces instruments sont dits « à déclencheur » ou « à convertisseur ».

Accordéon piano ou à boutons ?

Les accordéons chromatiques peuvent également se distinguer par leur clavier chant. Celui-ci peut être de type piano ou à boutons.

Pianiste ou non, vous serez peut-être attiré par un clavier de type piano du fait que vous connaissez déjà la disposition des notes sur ce clavier. Jouer sur un clavier à boutons vous paraît à première vue plus compliqué et vous pensez que le choix d’un clavier type piano vous fera gagner du temps dans votre apprentissage. Et bien, ce n’est pas si évident. Si l’accordéon-piano a cet avantage par rapport à l’accordéon-boutons, il a aussi l’inconvénient d’être plus volumineux pour le même nombre de notes : les boutons prennent en effet moins de place que les touches piano. Le clavier piano implique également un écartement des doigts plus important, les notes étant plus éloignées les unes des autres que sur un clavier à boutons.

Amis pianistes, prenez également en compte que sur un accordéon, quelque soit le type de clavier, l’intensité du son ne se gère pas avec les doigts mais avec le soufflet. Le toucher sur un accordéon diffère donc de celui du piano. À noter également que la largeur des touches n’étant pas non plus la même, vos repères d’intervalles seront donc aussi différents.

Au final, le choix du clavier chant est très personnel.

Combien de rangées de boutons ?

Sur le clavier chant

Si vous faites le choix d’un clavier chant à boutons, celui-ci peut compter de 3 à 5 rangées : 3 rangées principales, auxquelles peuvent s’ajouter 1 ou 2 rangées supplémentaires, répétitions des 1re et 2e rangées.

Si dans un premier temps 3 rangées suffisent, la 4ème rangée est très utile et amène un confort de jeu supplémentaire. Alors si vous investissez dans l’achat d’un accordéon, préférez 4 rangées minimum. La 5ème rangée n’est pas indispensable, surtout quand on débute.

Sur le clavier d’accompagnement

Sur un accordéon à basses standards, le clavier d’accompagnement doit comporter 2 rangées de basses (fondamentales et contrebasses) et 3 rangées d’accords (majeurs, mineurs et de 7èmes de dominante) minimum. Sur certains modèles, une 3ème rangée de basses peut s’ajouter ainsi qu’une 4ème rangée d’accords (7èmes diminuées) non indispensables.

Un accordéon à basses chromatiques à déclencheur possède généralement 6 rangées de boutons.

La taille de l’instrument

La taille de l’instrument est définit par son nombre de basses, de 32 à 140.
Sur un accordéon à basses standards, ce nombre correspond en réalité au nombre de boutons présents sur le clavier d’accompagnement, basses et accords confondus.

La taille de l’instrument doit être adapté au gabarit de l’accordéoniste.

Un accordéon entre 32 et 60 basses conviendra à un enfant de 5 à 9 ans. Au-delà, il est préférable d’opter pour un accordéon de 80 basses minimum afin de disposer des basses et des accords nécessaires pour jouer dans toutes les tonalités.

Combien de voix et de registres ?

Quand on débute l’accordéon, l’essentiel n’est pas là. Par contre, notez bien que le nombre de voix influe sur la taille et le poids de l’instrument, et sur son prix !

Apprendre sur un accordéon à 2 voix et 2 registres suffit amplement pour débuter.

Le plus important finalement est que le son de votre accordéon vous plaise : vous vous ferez d’autant plus plaisir quand vous en jouerez !

La question de l’accordage

Un même modèle d’instrument peut avoir un son plus ou moins « vibrant ». Cela est dû à son accordage. Il en existe différents types tels que les accordages « musette », « américain », ou encore « swing ». Il est possible de faire ré-accorder un instrument à son goût mais cela a un coût…

Achat ou location ?

Le nombre de marques et de modèles disponibles sur le marché rend parfois le choix d’un accordéon difficile. Il peut alors être judicieux d’en louer un avant de l’acheter. Cela vous permet ainsi de commencer à pratiquer tout en ayant le temps d’en tester plusieurs et de trouver l’accordéon qui vous correspondra le mieux.

Neuf ou d’occasion ?

Faire le choix d’un instrument d’occasion est une très bonne idée. Vous trouverez des instruments, qui malgré qu’ils aient été joués durant de nombreuses années, sont de très bonne qualité.

Attention cependant aux trop bonnes affaires : la révision d’un instrument peut s’avérer très cher. Une « bonne affaire » pourrait vous coûter aussi cher à réviser, voire plus, que le prix que vous l’avez acheté. Il est même possible que l’on vous dise que cela ne vaut même pas le coup !

Si vous ne vous y connaissez pas suffisamment, il est préférable de passer par un professionnel qui vous vendra un accordéon révisé et garanti.

J’espère que cet article vous aura éclairé et facilitera le choix de votre instrument.
N’hésitez pas à laisser un commentaire et à me poser des questions. Je ferai mon possible pour y répondre.

1 Comment

Laisser un commentaire

Dark Mode Off / On